Nous ne sommes plus seuls (04 november 2017, 6h13)


Trois ans déjà que nous avons commencé ensemble. Aux débuts l’objectif était juste d’écrire parce que nous aimions ça. Le blogging n’était pas conçu pour être une partie importante de notre vie. Paradoxalement, cette aventure est devenue part de notre identité, se dévoilant peu à peu comme un fleuve qui s’écoule, avec des hauts, des bas et des torrents, beaucoup de torrents.

Pour revenir au titre précédent de cette série d’articles, cliquer ici.

Je peux avouer aujourd’hui quelque chose que personne n’ignore, lorsque je me suis lancé j’avais une connaissance zéro en matière de création de contenu contextualisé, zéro maitrise des outils sociaux, zéro compétence en communication digitale et à peine quelques connaissances du code, datant de mes années geeks au collège. Je remercie encore M Manga pour son soutien indéfectible :-). Aujourd’hui je suis à trois ans. C’est long, avec quelques succès: [Insérer ici réalisation manifeste de ma part en matière de blogging].

Le plus merveilleux dans cette aventure, c’est que le papier a une mémoire. Même le métaphorique papier numérique sur lequel nous écrivons ces lignes vous et moi se souviendra encore de nous dans deux ans, comme il se souvient aujourd’hui de ce que nous nous étions dit deux ans plus tôt. Lorsqu’on tient une plateforme de ce genre on finit toujours à un moment par être surpris de nos propres écrits ou des commentaires de ceux qui ont eu le courage et la tendresse de partager leurs pensées avec nous.

Les gens changent, grandissent, progressent, ou pas. La première fois que cet article était chargé sur le blog beaucoup d’entre nous en étaient encore à la découverte de leurs rêves, de leur identité. Aujourd’hui, Kimia et Kephren sont des preuves que certaines sont  passées par la douloureuse mais merveilleuse étape de la maternité, qui a l’avantage de systématiquement nous amener à l’essentiel. Un enfant, ça nous rapproche toujours de ce qui compte vraiment.

L’environnement change aussi.  Il y a deux ans, au Cameroun, nous n’avions pas connu Eseka, nous n’avions pas subi la crise anglophone, nous n’avions pas des centaines de jeunes ambitieux, désireux de « devenir blogueurs », pour des raisons plus ou moins légitimes. Il y a deux ans, écrire pouvait continuer de n’être qu’un loisir. Aujourd’hui, écrire est un devoir, une responsabilité.

Nous ne sommes plus seuls.

SECOND CLASS CITIZEN
« Second Class Citizen »

Les premières et secondes générations d’entrepreneurs se sont succédées dans les fils de discussions. On commence à voir les premiers succès concrets, les premiers « nous avions raison » pointent à l’horizon. Ceci, dit, les premiers échecs ne sont pas loin non plus. Les défis sont immenses, la tâche est complexe pour tout créateur de contenu africain francophone. Rester loin des champs du gouvernement devient de plus en plus difficile, les premières traces de collusion entre la plume et le col blanc se laissent voir. Il ne s’agit plus d’écrire pour soi même, plus seulement.

Ceux qui n’auront pas pris dans leur coeur des engagements sincères envers eux-mêmes auront beaucoup à perdre: leur dignité, leur temps, plus encore pour certains. L’heure n’est plus au doute, on veut des faits.

Ceux qui ont encore ce temps pourront toujours critiquer, mais leurs voix risquent de bientôt s’étouffer. le mot « critique » a perdu son sens premier, on ne l’entend plus d’une bonne oreille. Ne vous y essayez plus, on vous répondra que les jaloux vont maigrir. Comique, dans un continent souffrant à 30% de la malnutrition.

Aujourd’hui plus que jamais, être noir est un devoir. Ceci dit, sur un tout autre ton, Je suis tonton. Daniella a déjà sept ans et Lucito a fêté son premier anniversaire ce matin, à Bata, Guinée Equatoriale. J’ai pu le lui chanter au téléphone, même si nous étions un peu tristes à la maison. A cause de perturbations sur le réseau 4G on n’a pas pu l’avoir en appel vidéo. On n’est pas désespérés pour autant, sa mère et lui viendront pour les fêtes. Sans visa.

Ce paragraphe aurait-il pu s’écrire il y a deux ans?

 

Publicités

Publié par

Et vous? Qu'en pensez vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s