La nécessité des communautés digitales


La volonté de créer un impact réel et pérenne dans le domaine digital a une relation directe avec le concept de communautés, quelque soient ses angles, marketing, technique ou citoyen. D’un autre coté, les opportunités des nouveaux systèmes de communication rendent plus faciles l’élaboration et la mise en place de ces communautés. Petite explication du concept.

Communautés, tentative de description d’une nécessité sociale.

1-Communautés: QuéQueCéQuoi?

Vous n’êtes pas une île. Je veux dire par là que vous n’êtes pas une entité indépendante sans relation avec le monde qui vous entoure. Dans votre vie, dans l’élaboration, l’application de vos projets vous avez certainement déjà rencontré des difficultés, que ce soit dans le domaine de la communication, la projection dans le temps, le traitement des contraintes techniques ou financières. Ces difficultés ne sont pas l’exclusivité de votre projet, elles sont générales, identifiables, connues.

Pour ces raisons, vous n’avez pas forcément besoin, pour progresser, de résoudre vos problèmes tous seuls. Vous aurez plus de probabilités de succès en côtoyant des individus qui courent la même course que vous, et c’est exactement ce qu’est une communauté:

IMG_20161106_174310.jpg
Définition « communauté » selon Wikipedia. Merci de noter que la faute d’orthographe  vient de l’article original :-), puis a été corrigée par un membre de la communauté

La définition d’une « communauté numérique » ou « communauté digitale » se déduit aisément de ce qui précède, ce qui me permet de dire:

« Une communauté numérique est un ensemble de personnes réunies autour d’un centre d’intérêt technologique, agissant pour l’avenir de celui-ci, et pour résoudre les problèmes qu’elles rencontrent individuellement ou en tant que groupe. »

Avec cette définition, il est utile de faire la distinction entre « communauté digitale » et « communauté en ligne ». Le second terme est une variante du concept de « communauté virtuelle » issu du livre de Howard Rheingold, « Virtual Community », et je vous invite à lire la page Wiki de ce monsieur pour en savoir plus. Le terme « communauté digitale » vient de moi, ça faisait beau. « Communauté digitale », ça sonne bien.

En bref, une communauté digitale/Virtuelle est un ensemble de personnes qui travaillent ensemble à un but général commun, ainsi que plusieurs autres objectifs particuliers et individuels. C’est comme une tontine, mais pour internet.

 2-Communautés, QuoiMeFait?

L’utilité d’une communauté réside dans la logique selon laquelle un tout aplus de valeur que la somme éparse de ses parties. Une communauté a cet avantage là qu’elle produit, par ses aspects dynamiques et conversationnels, des réactions rapides aux problèmes fréquents, et des solutions efficaces à des problèmes uniques. Étant conçue et imaginée dans le seul but de résoudre au moins un problème, les communautés font gagner énormément de temps, quand on sait où et comment chercher.

Black_Square
Black Square, exemple de communauté créative dédiée à l’Afrique

Wikipedia, par exemple, est la plus grande bibliothèque de références du monde actuel. Dans leur totalité, les contenus qui s’y trouvent sont à la disposition du plus grand nombre, gratuitement, librement. Quelle entreprise aurait les ressources suffisantes pour une telle charge de travail?

Wikipedia size buildings fr-FR.svg
Par nojhanTravail personnel, GFDL, Lien

En outre, même si elle en dépend systématiquement, une communauté n’est pas uniquement basée sur des aspects non lucratifs. Les compétences nécessaires à la mise en place et à la gestion d’une communauté sont de plus en plus recherchées dans les entreprises sous des noms de métiers très opaques: « Community manager », « community builder ». Être un leader de communauté, ça fait bien sur le CV. Stratégiquement, la construction et la préservation d’une communauté sont aussi des bases à toute action sociale, politique, commerciale de poids.  Plus concrètement donc, une communauté a un avantage clair: aider ses membres à résoudre leurs problèmes.

Elle citoyenne
ElleCitoyenne, Blog aux thématiques liées à la participation citoyenne. Une communauté de plus en plus solide se forme autour des dossiers que la plateforme propose, sur lesquels tous peuvent participer.

En passant : À partir d’une certaine taille, sa seule existence peut constituer une source de revenue, offrant une cible facile à toucher pour les entreprises. Quoique. Il est inutile de rappeler que les dépenses en temps, énergie et moyens nécessaires à la préservation d’une communauté sont très [trop-_-] souvent supérieures aux bénéfices financiers directs qui en découleraient…

3-Communautés: Moi quoi là dedans?

En 2012, une entreprise camerounaise appelée Uni2Grow, grâce à un partenariat avec une communauté internationale appelée « Informati Senza Frontere » (Informaticiens sans frontières) a adapté un logiciel libre de gestion d’hôpitaux, « OpenHospital » pour un centre médical à Dschang, au Cameroun toujours. Les améliorations apportées par cette entreprise au logiciel profiteront à des dizaines d’autres établissements dans le monde, et l’entreprise s’est épargnée une lourde peine, des heures de travail ainsi que de longues nuits dans le froid de l’ouest Cameroun.

uni2grow.jpeg+openHospital.jpeg

Voilà les résultats concrets du travail d’une communauté.

Ça ne signifie pas que vous devez chercher à émigrer près de Bafoussam pour devenir riche ou pour avoir du travail sans efforts, cela veut simplement dire que le dynamisme d’une communauté permet à ses ressortissants de bénéficier d’avantages réciproques, de s’entraider, de se soutenir. Quoique. Uni2Grow recrute des développeurs, au cas où ça intéresse quelqu’un.

Quelque soit le problème face auquel vous vous trouvez, étant donné que les mêmes causes produisent les mêmes effets dans les mêmes conditions, il y a de grandes chances que quelqu’un, avant vous, ait rencontré les mêmes difficultés. C’est possible que cette personne ait réussi à surmonter ces difficultés et pour vous cela implique une tâche simple: chercher cette personne et la côtoyer. Cela vous fera gagner du temps, économiser des ressources, comme j’ai voulu le montrer avec les quelques exemples cités plus haut. Pour l’hôpital à Dschang, si l’entreprise Uni2Grow avait attaqué directement le code sans avoir recours à la communauté qu’ils ont sollicitée, Ils en seraient peut-être encore actuellement à la rédaction du cahier de charges, alors qu’il y avait déjà plusieurs personnes travaillant exactement sur ce même problème, depuis plusieurs années déjà.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bien sûr vous pourrez toujours demander « mais qui pourrais m’aider avec mon projet révolutionnaire de magazine Lifestyle pour chats? C’est Trop uniiique voyons, qui y penserait? Et si on vole mon idée? Et puis avec les mentalités des gens là, ne vaut-il pas mieux que je fonctionne en vase clos? Et ? ? »

Ma réponse est simple: déjà si vous aviez demandé de l’aide à une communauté, on vous aurait fait remarquer qu’on n’écrit pas « qui pourrais » mais « qui pourrait » en Français. HaHa. Comme pour la faute plus haut, sur l’article Wikipédia, qui a été corrigée immédiatement après. L’un des nombreux avantages d’une communauté se trouve dans les aptitudes de celle-ci à répondre rapidement à des problèmes concrets.

Il existe des communautés dédiées à la correction de coquilles sur internet. Si il en existe qui soient consacrées uniquement à l’univers de la Saga Harry Potter, soyez sûrs que quelque soit votre passion, votre besoin, votre domaine, il y aura toujours quelqu’un qui pense comme vous, quelque part.

Quant à votre problème d’idée volée, en réalité le fait d’appartenir à une communauté aide plutôt à la préserver, car identifier votre idée auprès d’une communauté permet au moins de prouver la paternité de celle-ci puisque les membres de votre communauté, sachant ce que vous faites de vos journées, pourrons prouver, dès que vous aurez un concurrent ou un copieur, que c’était vous, le premier. Confère cette histoire racontée par Afrohustler.com à propos de Djangui et de i-Djangui, deux applications camerounaises avec une anecdote… Bref. Ça devient déjà le kongossa.

Sinon. L’article est déjà fini et dans le cas où vous avez été intéressés par l’idée de communauté, mon but est atteint. Cependant c’est du travail bâclé si vous n’avez pas, en sortant d’ici une idée au moins quelques pistes dans la recherche de LA communauté qu’il vous faut.

Cela fera l’objet d’un autre article car je n’ai pas actuellement les éléments pour un dossier plus complet. En attendant, je vous poste en commentaires les liens de certaines communautés emblématiques de l’écosystème Tech [ou pas] de mon pays, en espérant que vous fassiez de même. Pourquoi en commentaires ? Parce que 1. Le concept de communauté a un gros rapport géographique, je serais trop prétentieux de vous proposer des exemples hors des frontières que je connais, or l’article a vocation à être international. 2. Vous pourrez participer en rajoutant les communautés que vous connaissez, qui pourraient être intéressantes, en commentaires aussi, pour qu’on en fasse un prochain article plus complet sur le sujet.

En attendant, c’était la Chronique d’Ad, et imaginez, je suis un asocial et je parle de communautés. Ca montre à quel point le sujet est sérieux.

Publicités

Publié par

Une réflexion au sujet de « La nécessité des communautés digitales »

Critiquez, partagez, commentez :)

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s