« Entrepreneur n’est pas pointeur »


image

Pour vous mettre dans le contexte, « pointeur » est une expression populaire qui identifie ceux qui « pointent leur argent ». Ils s’agit de ceux qui effectuent un travail dans la seule perspective du bénéfice financier immédiat.

Nous avons vu dans l’épisode précédent que les événements déclencheurs ne devaient pas importer dans la perspective de l’entrepreneuriat, et un certain Daniel Porot disait ceci:

image

Cependant ce n’est pas la même chose s’agissant des raisons pour lesquelles on décide d’entreprendre. La question que nous allons traiter ici est: entre avoir en main [ou en tête] un projet à long terme avec perspectives d’avenir, et « pointer » simplement son argent, n’y a-t-il pas une différence?

Peut-on considérer ceux qui font les « métiers de la débrouillardise » comme comme des entrepreneurs?

Oui? Non?

Dans l’environnement de la débrouillardise, il y a quelques activités que l’on retrouve très fréquemment :

Pour les garçons pour la plupart ce sont les séries B: Boutique, Bar, Business », et pour les demoiselles on observe plus souvent les séries C: Couture, Coiffure, Cuisine, Call box.

Tous ceux là sont leurs propres employeurs. Ils n’ont pas toujours des cartes de contribuables, des titres de patente à leurs noms, mais ils sont parfois immatriculés au RCCM, parfois ils font eux-mêmes leurs déclarations fiscales et payent l’impôt libératoire. Ils sont à leur propre compte. Sont ils entrepreneurs pour autant?

J’entends à gauche quelqu’un dire que « Entreprendre » nécessite des investissements en temps, en energie, en argent qui sont très souvent supérieurs à ces activités. J’entends quelqu’un dire que ces activités sont dignes des pays sous développés, ce qui signifie la différence qui semble la plus nette entre l’entrepreneuriat et le « pointage » se trouve dans la taille des investissements. OK  augmentons la taille des investissements.

Imaginez celui qui tient un bar, avec trois millions cinq de chiffre d’affaire. Son affaire est fleurissante, son business model est clair et juteux, sans être innovant et tout le tintouin. Il a le cash, mais est-il un entrepreneur pour autant? C’est bien son nom sur le titre de Patente non? Pourquoi est-il moins un entrepreneur que celui qui a développé cette application révolutionnaire pour les femmes enceintes? Il investit pourtant autant sur les plans financiers ou pas?

Qu’est-ce qui fait la particularité du mot entrepreneur si brumeux?

Hmmm la demoiselle au fond me dit que ce qui importe c’est la vision. Le monsieur qui tient son bar n’a qu’une seule vision, qui est financière. En effet, donnez lui ses cinq millions cash et il n’en aura plus rien à faire de son bar. Probable. Donc ce qui fait l’entrepreneur c’est la projection à long terme. Prenons un autre exemple.

Il y a une entreprise très populaire en ce moment qui se fait remarquer par ses intenses activités de communication : Africa Internet Group. AIG pour les intimes. Pour ceux qui ne connaitraient  pas, c’est la maman de différentes marques comme Jumia et Kaymu, qui font dans l’e-commerce. Jumia pour la boutique en ligne, Kaymu pour le business en ligne, Jovago pour le tourisme en ligne, carmudi pour le clando en ligne… Je m’arrête deux secondes pour dire que leur country manager est la seule femme sur Terre que j’ai vu être plus charismatique que Beyonce et Michelle Obama réunies. Je m’égare. C’est. L’émotion.

Bref.

En quoi sont ils différents chez Jumia et Kaymu de l’attitude de celle qui fait son business de mèches indiennes sur facebook? À l’exception de la taille des moyens, aucune. Le but est le même. L’argent. D’ailleurs Ni Jumia Ni Kaymu n’ont rapporté un seul CFA depuis leur ouverture. Leur premier bénéfice est prévu pour… Fin 2017, à moins qu’un amazone ne vienne les acheter par hasard :).

Quelle est donc la différence entre l’entrepreneuriat et le pointage? Qu’est-ce qui différencie un entrepreneur au sens social du terme d’un pointeur qui vient gagner son argent du jour pour « rationner à la maison »?

J’ai personnellement ma petite idée, mais vous, qu’en pensez vous?:

*Business: terme générique souvent employé pour identifier l’achat-vente de matériels technologiques. Série très appréciée depuis qu’il y a des geeks dans Forbes*

Publicités

Publié par

Une réflexion au sujet de « « Entrepreneur n’est pas pointeur » »

  1. Je pense qu’on veut idéaliser l’entreprenariat au sein de l’économie numérique, de la nouvelle vibe, des métiers porteurs etc… Pour moi un entrepreneur c’est avant tout un chef d’entreprise, un point un trait. Que ce chef d’entreprise commence avec un employé pour en avoir vingt plus tard (la call-boxeuse qui finirait avec un réseau de call-box, le propriétaire de bar qui passe du bar au snack et pour certains mêmes au statut de semi-dépôts ou mieux encore partenaires pour des sociétés brassicoles), l’entrepreunariat c’est cette capacité à créer de la valeur et ça ne dépend pas du secteur d’activité. Comme tu l’as si bien dit, la call-boxeuse, le barman etc.. ont un RCM, de plus en plus une patente, donc sont générateur de revenus, de richesse parfois même plus que ces pseudos entrepreneurs qui vivent d’investissements à venir, de rêve qui parfois ne donnent rien. Sachons reconnaître la valeur des uns et des autres dans notre pays. Il n’y a pas le débrouillard (un vendeur de chaussures au marché central est un importateur parfois en centaines de millions) et l’entrepreneur de l’autre. En tout cas, j’en avais déjà parlé dans un billet à lire ici…https://lacasedanna.com/2016/05/23/entrepreneuriat-ce-nest-pas-une-mode/

Critiquez, partagez, commentez :)

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s