Habeas Corpus


black-pregnant-woman-shot
Le corps d’une femme lui appartient: et celui de son bébé?

« Est-ce que votre corps vous appartient? ».

Nous analyserons cette question sous plusieurs angles, certains faisant polémique, d’autres moins. On nous avait appris à l’école que l’être humain a une sorte de souveraineté sur son propre corps en vertu de laquelle quelqu’un d’autre ne pouvait pas venir nous imposer quelque chose contre notre propre gré.

Examinons un peu ce propos. Jusqu’où ça va? Selon cette phrase, je ne devrais pas être mis en prison, puisque mon corps m’appartient, et donc on n’a pas le droit de m’emmener de force dans un endroit où je ne désire pas aller Non?

Ici, l’idée s’arrête parce qu’en fait si je vais en prison, c’est parce que j’ai enfreint une règle de la société dans laquelle je vis. Par ma naissance, je suis donc soumis à des règles que je n’ai absolument pas choisies. Mon corps m’appartient-il encore?

On dira peut-être oui, parce que ces règles sont nécessaires à l’expression de ma liberté. Mais avançons un peu. Pourquoi, puisque mon corps m’appartient, n’ai je pas le droit de consommer des matières stupéfiantes?

Pourquoi on m’interdit de me faire du mal?

Peut-être parce qu’en me faisant du mal, je nuis par rebond à la société. C’est parce que je suis un membre de la société avant d’être moi-même.

D’ailleurs, ce propos est aussi adaptable quand il s’agit du féminisme, car en fait ce dernier explique que les femmes sont d’abord des humains avant d’être des femmes, et donc ont exactement les même droits que les hommes. A ce sujet, lisons un peu la déclarations universelle des droits de l’homme:

« Article premier

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. »

A ce sujet, permettez moi de rappeler que « déclaration universelle des droits de l’homme » ça parait un peu sexiste, et qu’on devrait dire « déclaration universelle des droits de la personne humaine ».

https://i1.wp.com/media1.s-nbcnews.com/j/newscms/2015_32/1158286/150805-eleanor-roosevelt-jsw-109p_94af2607b8c2d02f356e6ae6dd1152a1.nbcnews-ux-320-320.jpg
Eleanor Roosevelt, présidente du conseil signataire de la déclaration universelle des droits de l’homme. Et c’était une femme. Paradoxe? Evidence?

Bon, on chipote un peu, quand on sait que parmi les personnes ayant paraphé cette déclaration, la plus influente et la plus reconnue de tous c’était… Eleanor Roosevelt, un grand nom du féminisme il parait. Ne soyons pas plus royalistes que les rois.

Ceci dit c’est vrai que les mots ont un poids, et si nous sommes des personnes avant d’être des hommes ou des femmes, cela signifie que nous avons des droits par naissance, mais aussi des devoirs. Et c’est là l’inquiétude. Parce que ce qu’on lit donne l’impression que certains bénéficient de plus de droits que d’autres, notamment les riches face aux pauvres, les blancs face aux autres races, le barça face aux autres clubs aussi un peu. Humour. Quoique.

Pourquoi, puisque son corps lui appartient, un joueur n’a-t-il pas le droit d’avoir des prothèses mécaniques pour mieux jouer? Nous sommes à l’heure où tout le monde loue le transhumanisme, cette discipline qui vise à faire de l’histoire de l’humanité un remix de Galaxie Express 999, le chef d’Oeuvre d’Eiji Matsumoto. Dans le même temps, les miracles de la robotique ont déjà permis à des musiciens de jouer de la batterie avec trois bras.

Compte mecha.jpg
Le compte mécha est un humanoïde complet,  chassant les humains normaux comme du bétail. Une sorte de psychopathe transhumaniste?

Donc. Si mon corps m’appartient, et que je peux en faire ce que je veux, est-ce que j’ai le droit de me suicider? Et si ton corps t’appartient? Pourquoi acceptes-tu qu’on te fouille avant que tu n’entres dans ta banque? Pourquoi refuse-t-on dans certains pays le port du voile alors qu’on n’interdit pas les tatouages sataniques?

Prenons le cas de la paternité. Si le corps d’une femme lui appartient, elle devrait avoir le droit d’avorter non? Que ce soit après un viol ou pas non? Et si son corps lui appartient, elle devrait aussi être libre de… Se prostituer? Et puis on dit que la prostitution est un problème parce que c’est la vente de son corps, qui est censé n’avoir pas de valeur marchande, mais en quoi la prostitution est-elle différente de la pornographie ? Dans les deux cas on est payé pour coucher non?

Et là, nous arrivons au point culminant du sujet du corps, le nerf de la guerre, la chose.

Concernant la problématique « mon corps m’appartient », cette question a déjà été abordée maintes fois, et les réponses me paraissent souvent dans la zone « Deux poids, deux mesures ». Parce que quand il s’agit de la femme versus le bébé, à un certain moment, on dit « c’est son corps, elle peut en faire ce qu’elle veut ». Sauf que non, en fait, ce n’est pas son corps, c’est aussi celui de son bébé. D’un autre côté, un homme qui était consentant, majeur, vacciné, et surtout qui était un acteur de la scène, au moment de payer l’addition disparaît derrière les prétextes et les mensonges.

Pourra-t-il dire lui aussi que « c’est son corps »? A partir de là ce serait de la pure mauvaise foi. Ainsi, le corps d’un homme *et cela comprend ses fluides corporels* ne lui appartient pas non plus, et il ne devrait donc pas avoir le droit de mettre ses parties où il veut sans en assumer les conséquences, même si il n’est pas le père biologique de l’enfant qui sortirait hypothétiquement du ventre de la demoiselle. Ceci dit la question ne se poserait pas si les deux étaient mariés, et ça soulève une autre problématique bien plus intéressante.

Dans les pays qui se disent « développés », les hommes ne sont pas toujours obligés de reconnaitre leur paternité et on peut même lire des articles qui expliquent comment un homme peut par la loi éviter de s’occuper de son enfant. Genre la fille t’a obligé à entrer dans son lit, et ta vicieusement fait un bébé. Peut-on vraiment considérer qu’un homme qui couche avec une femme peut se dédouaner aussi facilement des obligations liées à cet acte?

Ceci dit, une femme qui revendique le droit à l’avortement ne pourra bien sûr pas en vouloir à un homme qui décide que sa seule participation a été de planter la graine, et donc qu’il ne doit rien ni à la femme, ni au futur bébé. Question de logique.

En amour, pouvez vous vraiment dire que votre coeur vous appartient? *Bon j’avoue, c’est juste parce que l’image est jolie que je l’ai mise*

D’un point de vue pratique, un homme peut, en toute liberté, faire un enfant sans avoir aucune obligation légale ou biologique envers ce dernier, alors qu’une femme, à cause des composantes biologiques de sa nature n’a… disons pas trop le choix. De la même manière, un pauvre dispose en pratique moins de son corps qu’un riche, c’est la nature qui le dit.

Ce qui amène à la dernière question. Ne sommes nous pas, avec les technologies et politiques « d’amélioration » de l’homme, en train d’appliquer les lois de la nature à la réalité humaine? Ne vivons nous pas dans un monde où on peut déjà détecter les futures lésions motrices et/où cérébrales, et avorter plutôt que de donner naissance à des futurs handicapés? Une société qui permet les contrôles de naissances est-elle différente du lion qui dévore ses petits en cas de grande famine pour survivre? Une société qui encourage, tolère ou même laisse aller les avortements avec ou sans raison valable est-elle différente de celle  dans laquelle vivent les buffles qui séparent sans pitié leurs congénères les plus faibles?

Qu’en pensez vous? Est-ce que votre corps vous appartient? Et dans quelles proportions? Faites vous plaisir pour répondre ici, ou en commentaire si vous êtes sur Facebook, ou en mention si vous êtes sur Twitter, dans tous les cas ce sera un vrai plaisir de vous lire, car sur ces questions là, j’ai donné ma langue au chat.

C’était la Chronique d’Ad, et les images prises pour cet article ne n’appartiennent pas. En cliquant dessus, elles redirigent toutes vers les sites propriétaires.

Publicités

Publié par

Et vous? Qu'en pensez vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s