Les côtés obscurs de la pop culture #1


Cette saga commence avec un certain Franck, employé, à qui on vient de confier une tâche sur laquelle il passera la nuit. Il bâcle le travail, et dit avec un sourire, en sortant de la pièce: « Hâ dis donc. Ça sort comme… »

Tentative de description de la pop culture.

Wabidiboo, c’est la Chronique d’Ad, et la culture est, selon l’adage, « ce qui reste lorsqu’on a tout perdu ». Déjà ça commence mal, car si on a tout perdu, ça veut forcément dire qu’on a perdu sa culture aussi, mais passons outre cette subtilité logique.

Le dictionnaire en donne trois définitions distinctes :
1- Action de cultiver le sol
2-Ensemble des connaissances acquises
3-Ensemble de phénomènes matériels et idéologiques propres à un groupe social donné

La deuxième définition est un peu vague, mais permet d’associer quelques certitudes. La culture, c’est l’ensemble de toutes les choses qu’on a apprises, de notre naissance à notre mort.

Ensuite, bien sûr, on peut stratifier ces connaissances par domaines, par types, par objectifs, par zones géographiques. On verra donc la culture générale, la culture littéraire, la culture d’entreprise, la culture nippone :-).

Il faut préciser que cette définition est une marque déposée par Wabidiboo©, car les approches scientifiques de la culture que l’on peut lire manquent un peu de… Pertinence, et pour en avoir la preuve il suffit de lire l’excellente page Wikipedia dédiée au sujet -_-.

Ah çà...
Ah çà…

Voyez vous, la culture, les traditions, ce sont des concepts difficiles à manipuler, d’autant plus que la culture d’une personne ou  d’une communauté se construit -et se déconstruit- au fil des âges. Du coup la culture « africaine » d’aujourd’hui et celle d’il y a 30 ans c’est plus tout à fait le même délire.

Bon il faut aussi dire que certaines nations sont par nature réfractaires au changement, et conservent ainsi leur culture intacte ou presque. Un britannique des années 80 ne se sentirait pas dépaysé s’il ressuscitait, Il trouverait le même Buckingham Palace, les mêmes fish n’ chips, la même reine. Depuis plus de 30 ans.

*HS: venez juger nos présidents africains…*

Ceci dit, entrons dans le vif du sujet.

La culture a quelque chose de sacré,  c’est d’ailleurs une qualité d’avoir de la « culture ». En effet, la culture est l’élément de cohésion d’un groupe, peuple ou nation. C’est d’ailleurs pour cela que les entreprises ont adopté le concept, il est de notoriété publique que les groupes avec la culture la plus forte sont les plus puissants.

La culture s’apprend, se transmet par les langues, par les habitudes et coutumes. On peut donc en déduire que la culture se trouve dans les langues, les habitudes et les coutumes. Même si certains disent que toute la culture d’un pays se trouve dans sa langue, ce serait un peu naïf de penser que tu ne peux pas te considérer comme Congolais si tu ne parles pas le lingala.

‘Fin. Avis subjectif.

Il faut revenir sur ce qui a été dit plus haut, et rappeler que la culture d’une nation peut s’apprendre, et même si certains disent qu’il y a des cultures plus « riches » que d’autres, ce point on ne peut pas vraiment en juger.

Représentation peinte sur les extérieurs du stade Mbappe Leppe à Douala, Cameroun
Représentation peinte sur les extérieurs du stade Mbappe Leppe à Douala, Cameroun

Nous voyons à travers tout cela que la culture est transmissible, pondérable, institutionnalisée, et surtout, soutenue par des codes consensuels et élitistes. Les œuvres artistiques (littéraires, musicales, graphiques) ajoutent beaucoup à la culture d’une nation. La langue, la manière de s’habiller, le fait de saluer ou non de la main gauche sont des détails plus pratiques, bien qu’ils jouent aussi un rôle important dans l’apprentissage d’une « culture » précise. Les styles musicaux, littéraires et graphiques traduisent bien plus exactement la « richesse » de la culture d’un peuple.

Le point commun de toutes ces choses est clair. La culture est écrite, ou au moins peut l’être. On écrit une langue, on peut donner des cours de culture générale, on étudie les coutumes et traditions.

La culture est écrite, et tout ce verbiage que vous venez de lire ne sert qu’à préciser, expliquer, argumenter cette phrase de moins de vingt caractères. Si on ne s’entend pas ici, on ne s’entendra pas plus bas, or c’est encore long, raison pour laquelle il serait opportun de faire une pause.

Qu’en pensez vous? La culture est-elle -ou pas- contenue dans le simple ensemble des écrits qui gravitent autour d’elle? Si Youssou n’Dour est une icône de la culture africaine c’est parce qu’il a laissé une trace dans les livres d’histoire de la musique ou pour une autre raison?

Bon. On peut supposer que si vous continuez à lire, vous êtes d’accord. Et comme deux personnes ne peuvent marcher ensemble qu’après s’être entendues au préalable, nous pouvons passer à la partie intéressante, le main event, comme dirait un présentateur de catch:

La pop culture. *Dark Vador’s voice*

On se revoit donc dans le prochain épisode, « Les côtés obscurs de la pop culture #2 », dans lequel nous reviendrons aussi sur les avis que vous aurez donnés en commentaires.

En attendant, c’était la chronique d’Ad, et finalement, ça ne sort pas tant que çà.

Publicités

Publié par

2 réflexions au sujet de « Les côtés obscurs de la pop culture #1 »

  1. Compatriote blogueur, je ne suis pas d’accord.
    J’avais écrit un beau commentaire mais mon navigateur a ndem. Je la ferai courte.

    L’écriture permet de transmettre la culture.

    Transmettre.

    La culture , l’ensemble de pratique et d’habitude, peut survivre a l’absence d’ecriture. Les japonais ont bien tenu un moment avant de piquer l’écriture aux chinois 😂

    La preuve de ce que j’avance ?
    Le fait qu’il existe un okok et un okok sucré.

    Ou que tous les ndolè n’ont pas le même goût, par famille. 😧

    J’ai parlé.
    Cordialement,
    Un geek en brousse

Critiquez, partagez, commentez :)

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s