Et pourtant elle tourne #2


Ou tentative de description des prosélytes religieux pratiquant l’exégèse à outrance.

Ce billet est le deuxième d’une série d’articles intitulée « Et pourtant elle tourne », dont il est possible d’accéder au premier de cette série ici. Le but est de décrire succinctement les courants de pensée religieux et in-religieux que nous voyons, depuis un oeil partisan, subjectif.

Commençons donc.

Wabidiboo, c’est la chronique d’Ad, et cet article est censé parler de religion.

À priori.

Autant le dire, en tant que chrétien, le mot « religion » m’irrite légèrement.

Ce sera difficile qu’il n’y ait pas équivoque, mais selon moi, toutes les religions se valent. J’en ai fait une observation comparative avec les traditions africaines ici, le lecteur curieux pourra s’y reporter s’il le souhaite.

Une « religion » n’a de valeur que par sa fonction, et je dirais même que pratiquer une religion, dans la mesure du respect, ne change pas grand chose à la vie. Je pense qu’à partir du moment où même les athées se réunissent entre eux pour écouter du rock alternatif, à part l’humour décadent qui les caractérise, ils ne sont pas différents des rastafaris, qui chantent Jâ. C’est d’ailleurs un danger par rapport auquel j’exhorte certains groupes religieux ou in-religieux à se méfier, car se moquer de Dieu est dangereux et indécent. Parler en son nom est inutile, et tout aussi dangereux.

Je disais donc que selon moi, les religions se valent, et en défendre une c’est les défendre toutes. Comme je l’ai dit plus haut on défendra la religion, non la divinité, car ce qui est sûr c’est que si un dieu a besoin qu’on plaide sa cause, il est forcément limité.

Selon moi, la religion tire son essence des hommes qui ont besoin d’un point autour duquel se réunir pour chanter boire et danser ensemble. Change le type de chant, le type de danse et le reste, tu obtiens autant de religions, qui sont des amalgames de cultures, de traditions, d’expressions de l’imaginaire humain. Je n’irais pas jusqu’à dire que « Dieu c’est dans le coeur », mais en tout cas je ne pense pas qu’un quelconque édifice fait de main d’homme puisse abriter celui qui a créé les lois mécaniques de Newton, les lois quantiques d’Einstein, et l’harmonie de la rotation de la Terre. Car elle tourne, çà, c’est certain.

Décrire une religion est donc de mon prisme non seulement illusoire mais en plus ennuyeux. Et c’est pour cette raison que je n’ai pas l’intention non plus de « défendre ma paroisse », ou de vanter les joies qu’on ressent quand on a « quelqu’un à prier », et tout le tintouin. Une fois de plus un tel discours me rappellerait trop un cours de marketing, à une période ou certaines églises se retrouvent même déjà avec des community managers. Un autre sujet.

De toutes manières le Dieu que je loue se défendrait très bien tout seul si l’envie lui en prenait.

De même, le créationnisme, la Terre en six jours, et tout le reste, ces subtilités me passent au dessus du pif. Si la Bible est la parole de Dieu, elle s’expliquera par elle-même, et l’a déjà fait maintes fois. Que les autres livres fassent de même.

La religion, la recherche religieuse, les rites religieux, et l’exégèse *c’est dans le titre, il faut bien qu’on en parle*, C’est bon pour la culture générale, c’est utile pour épater les potes, mais sinon, ça ne change rien à la rotation de la Terre. On mourra, et ces connaissances partiront avec nous. Quelque soit la taille de notre bibliothèque, le nombre de rites que nous aurons appliqués, l’ardeur avec laquelle nous aurons cherché la date exacte de la naissance de tel ou tel supposé prophète, la vie s’occupera toujours de prouver ou d’infirmer ses prophéties, et la mort bouffera sa chair, comme celle de tous les autres avant lui.

Prophètes, prophetisez donc. Docteurs, enseignez, et les autres pleurez, parce que bientôt vous sourirez du sourire de la mort, et ce pour l’éternité.

On n’en parle jamais assez, mais la mort est la seule absolue certitude sur laquelle nous nous entendrons tous. Nos corps finiront tous par pourrir dans une tombe ou dans un lieu plus exotique, et donc, à partir de là, quand on a cette perspective en tête, on change forcément quelque chose dans nos habitudes.

Concernant le prosélytisme, Je ne m’y attarderai même pas. Moi, quand j’aime, je partage. Ce n’est pas facebook qui m’a appris çà. Pour info le prosélytisme c’est comme quand tu aimes, et que tu partages.

Je ne débattrai pas ici. Ce ne serait ni pertinent, ni édifiant.

Donc, peut-être suis-je un prosélyte religieux pratiquant l’exégèse à outrance, mais il y a un point sur lequel j’aimerais qu’on bloque dans ce billet.

Vos débats, vos pensées, vos déductions, me laissent devant des interrogations philosophiques majeures:

Ça donne le travail?
Ça donne l’argent?
Ça paye les factures?
Ça soigne l’enfant qui a la bonne idée de chauffer à 3 HEURES DU MATIN?

Non? Hum. Intéressant.

Il y a des domaines dont la subjectivité est telle qu’aucune base concrète ne peut Être exploitée, et Ces mêmes domaines sont souvent ceux qui font couler le plus de fluides corporels.

En parler revient à construire une inutilité ordonnée, qui n’aura eu pour seul effet de divertir un lecteur curieux. Quelle que soit comment on prend la chose, il y a peu de chances d’édifier vraiment quelqu’un avec des thèmes aussi… Flous.

L’argent, la mort, çà c’est concret. Le chômage, ou la poisse, ce sont des sujets dont l’intérêt est clair. On en parlera, on aboutira à une conclusion pertinente pour notre vie.

La religion… Non. Ce n’est pas concret.

Cependant ça peut paraitre une antithèse que je me dise chrétien et que je tienne un tel discours sur le concept de religion, et cet équivoque sera levé dans le prochain article. 

C’était la chronique d’Ad, et j’ai appris beaucoup beaucoup de mots compliqués. En attendant, la Terre continue de tourner.

Sinon. Et vous? Que pensez vous des religions?

Publicités

Publié par

2 réflexions au sujet de « Et pourtant elle tourne #2 »

Critiquez, partagez, commentez :)

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s