Le métal, ou tentative de description d’une musicalité marginale


And We Just Rock You

Je ne suis ni thérapeute ni pasteur, et il y a « Devil in I » de Slipknot qui sonne dans la chambre à côté pendant que J’écris cet article. Donc il est clair que ce billet est fortement partisan.

Yo.

De tous les arts connus,  j’en connais peu qui soient aussi envoutants, aussi prenants que la musique, et dans le monde de la musique il y a des infinités de styles d’univers et de genres. Nous allons parler un peu d’un des plus complexes, et surtout des plus controversés.

*Jingle: « Salt & Light », August Burns Red*

Wabidiboo, c’est Ad, et  cet article a pour but de brûler certains clichés liés au métal, Même si on va en confirmer certains au passage.

– Métal, volume, esprits rebelles:

Le métal, pour commencer, est un genre musical plus ou moins dérivé du hard rock des années 70-80, tout en étant plus recherché, plus profond, et souvent *très souvent même* plus violent. En gros, c’est comme si tu te branchais sur un moteur diesel au démarrage, et que tu activais le bouton Louder.

Ses caractéristiques sont en gros la saturation des guitares, l’utilisation plus ou moins exagérée des grosses caisses de batteries et la virtuosité dans les jeux vocaux et instrumentaux. Ça va vite, ça cogne fort, ça t’accroche aux tripes.

À cause de cette description on a tendance à penser que le métal est un style barbare dédié à des marginaux sans espoir, et c’est triste,  parce qu’en fait… En y réfléchissant, C’est complètement vrai.

Étant moi-même un habitué des dépendances atypiques *tiens ça ferait un bon titre pour un article çà*, je ne peux rien reprocher à une personne qui a besoin de s’habiller en noir, de se percer le visage ou de se tatouer comme un samoan pour se prouver qu’il existe. Cependant le métal va plus loin que çà, comme j’ai dit plus haut, c’est un genre musical qui te prend aux tripes, te dévore de l’intérieur .

Dans la suite de cet article je m’adresserai à une fille, Je sais pas pourquoi.

Si tu t’es déjà sentie tellement mal que tu avais envie de t’arracher les côtes pour sortir ton coeur de ta poitrine, tu es une excellente candidate pour le métal. Le problème, c’est que tu n’iras pas mieux après avoir écouté Eths, loin de là. Tu te sentiras juste comprise, mais jamais totalement, alors que ta rage, elle, continuera de grandir, et tu auras besoin d’une cible pour déverser le trop plein.

Tes parents au mieux, toute la société au pire.

Même si AUCUNE étude sérieuse à ma connaissance n’a prouvé de corrélation directe entre le métal et le taux de suicide, j’imagine mal qu’il n’y ait aucune répercussion sur la vie d’un jeune ado déjà frustré, après qu’il ait écouté « I’ll kill everybody and remove you’re soul, just askin’ to The devil to take my life ». En français ça donne « Je vais tuer tout le monde et t’arracher ton âme, je demande au diable de prendre ma vie ». Romantique n’est-il pas.

Je sais que la fanatique qui lit cet article peut me répondre que ce ne sont pas tous les groupes qui ont un tel niveau de violence, mais ça n’empêche rien, la musique métal est allée tellement loin dans la subversion ET dans la perversion que certains la plupart en fait des plus populaires proposent des messages systématiquement dédiés à la mort, à l’autodestruction, ou même carrément au mal. Personnifié j’entends. Like le mal en personne. On l’invoque, on l’appelle, on lui envoie des SMS,  se marie avec. Coucou Marylin Manson.

C’est vrai que le mauvais goût est très souvent encensé par le public (confère The Weeknd -_-), mais le métal a ceci de particulier qu’il n’a pas de limites sociales établies, étant un style marginal dans son essence. Personne ne reprochera à un groupe qui s’appelle « mariage en voile noir  » de proposer des têtes de mort et du sang dans ses clips voyons.

Même d’un point de vue technique, la violence extrême des instruments et des images finissent par avoir un effet anesthésiant sur l’esprit, qui empêche à terme d’apprécier réellement la qualité du morceau, à moins de mettre le volume à fond bien sûr, ce qui est un non sens puisque l’oreille ne peut pas percevoir les subtilités dans le bruit, c’est évident; du coup on a besoin d’aller encore plus loin, d’écouter des sons toujours plus forts, toujours plus lourds.

Mais mon reproche ne s’arrête pas au métal hein, on observe la même décadence du côté du rap, qui allait pourtant en s’adoucissant ces dix dernières années. Depuis un moment le style « Trap » *définition de trap* emprunte aux tendances métal la violence extrême dans le propos, les aspirations du plaisir immédiat à outrance, les basses saturées pour ne citer que çà.

Certains veulent répondre que le métal est spirituel, qu’ils sont incompris, que c’est un mode de vie, et cetera, et je veux bien, ça ne me poserait même aucun problème s’il n’y avait pas comme une petite incohérence dans ce discours. Je veux bien que ce soit une passion, mais faut pas être complètement taré non plus.

Le métal est un style qui fascine et fédère une grande communauté auprès des adolescents, et les jeunes étant ce qu’ils sont -c’est-à-dire influençables- on se retrouve avec des groupes de mômes marchant dans les cimetières, sacrifiant des chats et je vous passe les détails. Tant que j’y suis d’ailleurs. Toi la gamine de 16 ans qui me lis Ne crois pas que c’est un morceau d’étain accroché sur tes joues ton nez ou tes paupières qui feront de toi ce que tu es, ça te rendra juste ridicule, et tu auras encore plus de mal à t’intégrer à la société. Parce que tu auras vraiment l’air malin quand tu te présenteras à un entretien d’embauche dans cinq ans avec le nom de ton groupe préféré gravé sur la joue.

Si tu te sens si mal que çà fais comme tout le monde, ouvre un blog. Et baisse le volume en passant. Sinon en plus d’être ridicule avec des trous dans la peau tu seras aussi sourde. Et là, tu sauras réellement ce qu’on ressent quand on est isolé de la société.

Pour conclure on peut dire que le métal est un genre subversif par essence. Des pasteurs américains très populaires lui avaient déclaré une guerre ouverte, et on peut dire qu’ils ont perdu, puisqu’on peut écouter du métal chrétien dans certaines églises. Paradoxe me direz vous. C’est un genre musical peu connu sous le ciel africain, mais avec le temps nous le verrons arriver.

Le problème est que c’est un style marginal, et quand les marginaux dérangent la société oscille entre deux options: soit de  prendre position et de les chasser *ce qui aura pour effet de dé-multiplier les effets négatifs qu’ils peuvent produire*. Soit encore les cantonner dans leur coin, faisant l’autruche.

Je nous exhorte à ne pas fustiger, ou insulter car le style métal, le genre métal, est plus qu’une tendance, un mode de vie qui peut satisfaire bien des attentes, tant qu’on ne plonge pas dans la décadence.

Pour ceux qui ne le savent pas, il existe au Cameroun une association officielle de fans de métal qui est très active. Celui qui se sent une envie de découvrir tout un univers pourra le dire en commentaire, ou cliquer sur le lien pour avoir accès au groupe facebook dédié, l’administratrice *car c’est une femme :-)* lui donnera un maximum d’infos.

En attendant je me contente volontier du soft rock, le métal très peu pour moi. Sauf peut-être August Burns Red, parce qu’ils font du métal chrétien.

C’était la chronique d’Ad, et oui, je l’ai dit, et j’assume. The Weeknd fait de la musique de mauvais goût.

Et vous? Aimez-vous le métal? Que savez vous du métal? Que pensez vous du métal?

Publicités

Publié par

2 réflexions au sujet de « Le métal, ou tentative de description d’une musicalité marginale »

  1. Moi j’écoute du rock psychédélique et de l’art rock des 70s. Coupable d’être trop sophistiqué pour faire partie du côté obscur de la Force (je n’ai rien contre les Siths pourtant, sauf quand ils font du guttural). Post très bien écrit et complètement en phase ac mon état d’esprit concernant le métal (forcément très subjectif, dc un tantinet partial). Écoute du art rock, ça aiguise la plume.

    1. Je suis plutôt dopé au Soft Christian Rock en ce moment… Mais dis moi, en quoi le rock te parait-il plus sophistiqué que le métal? Le second style semble quand être beaucoup plus travaillé que le premier non?

Critiquez, partagez, commentez :)

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s