Analyse subjective du concubinage.


Beaucoup de questions se posent en ce moment sur le mariage, et sur la pression que les femmes subissent par leurs familles ou leurs amis à ce sujet. Mais le point que nous allons traiter ici sera de se demander: si vous ne vous mariez pas vous faites comment?

Nous aurions pu parler des pressions faites sur les femmes célibataires, dire à quel point c’est mal et tout et tout, mais dans les faits la pression sociale n’est pas forcément une mauvaise chose. Dans le contexte africain ce principe est particulierèrement exacerbé, et donc il peut constituer un excellent moyen d’observer les problèmes face auxquels certaines (et certains) peuvent se retrouver quand elles vivent en « inconformité avec la société », et nous allons prendre comme exemple une situation assez fréquemment observée. Elle est nommée en Afrique centrale et dans certains pays d’Afrique de l’Ouest le « viens on reste ». Et Ça va pas plaire à tout le monde.

Yo.

Oublions deux minutes les principes chrétiens. Supposons que vous êtes un couple. Vous vous êtes rencontrés il y a deux ans, vous êtes sortis ensemble, et de fil en aiguille tu as fini par vivre chez lui ou même mieux, c’est lui qui vit chez toi parce que les hommes sont des opportunistes à cause d’une fuite d’eau dans son salon depuis deux mois. Un classique.

Un beau matin, au détour d’une conversation, tu lui demandes: -Chéri? -Oui? -Tu ne crois pas que c’est le moment de se marier? -Hein?

Oui. La pression sociale que les femmes subissent, parfois elles se la mettent elles mêmes sur leur dos.

Pourquoi? Pourquoi se marier? On me répond ici « parce que c’est la prochaine étape ». Qui vous a dit çà? Qui vous a dit qu’il y avait des étapes? Que c’était une course? Il se fâche, te dit que tu n’as pas conscience des problèmes d’argent que vous avez, et si tu as déjà un môme tu vas vite comprendre l’exacte définition de l’expression « mauvaise foi ».

Les plus retorses répondent que c’est comme çà que ça doit se passer dans un couple normal, certaines pousseront même le vice au point de parler de leur amie Patricia, à qui le copain a fait sa demande dans un resto chic la semaine dernière.

Je suis très content pour Patricia, mais je veux vous dire une vérité. Mettez vous deux minutes à ma place. Je suis l’homme de tout à l’heure. Nous vivons ensemble, on fait déjà tout ce que font ceux qui sont mariés. Pourquoi se compliquer la tête à vouloir ajouter des dépenses inutiles pour une signature sur un bout de papier?

En concubinage un homme et une femme ne pensent pas  pareil. À vrai dire même, en concubinage un homme ne pense pas. Il a tout ce dont il a besoin à domicile et en HD, alors pourquoi se casser la tête?

Une femme peut avoir pléthore de raisons de se marier mais un homme à priori n’en a que deux. Parce que sa mère lui force la main, et/ou parce qu’il veut « fonder une famille ».

Je mets le deuxième point entre guillemets parce qu’en vérité « fonder une famille » se limite très souvent au fait de pouvoir faire des galipettes à domicile en haut débit et à la demande.

Donc si vous lui offrez gratuitement de vivre chez lui, avec lui, pour lui, pourquoi s’embêtera-t-il à dépenser pour obtenir quelque chose qu’il a déjà? Est-ce que toi femme tu accepterais d’accoucher deux fois le même bébé juste pour « régulariser sa situation »?

Les hommes sont statistiquement des lâches et des flemmards, et en Afrique où on nous éduque avec le fait qu’une femme va s’occuper de nous et des enfants, c’est encore plus exacerbé. Du coup, si vous acceptez de vivre avec un homme, sachez qu’en fait, dans sa tête vous l’avez adopté. En d’autres termes, il vaut mieux remettre vos affaires dans le tiroir symbolique. Sinon vous comprendrez à vos dépends pourquoi c’est l’homme qui quitte son père et sa mère pour s’attacher à sa femme et pas le contraire.

Bien sûr mon propos peut-être mal accueilli, parce que cela sous-entend que vous devez donc envisager d’épouser quelqu’un sans avoir au préalable vécu avec lui, et donc sans avoir « vérifié » si entre vous ça peut marcher. Après tout. Nous sommes en 2015. Il faut se libérer des carcans traditionalistes. 

On oublie souvent que si vous portez cette robe un jour, c’est pas pour les double tap sur Instagram, c’est pour fonder une famille.

Face à cette manière de penser je ris. Je ris parce que je regarde le taux de divorce en occident et dans les pays où ce principe qui consiste à « goûter » la relation avant de s’engager est respecté. Et quand je vois dans certains états deux divorces pour un mariage je me dis continuez de goûter mesdames. Goûtez. Ce sera comme le tampico. Moins cher, sucré au début, amer à la fin.

Donc oui ce que vous croyez que je dis c’est exactement ce que je dis. Se marier c’est bien. Vivre ensemble avant de se marier c’est pas bien. Ma compréhension d’homme me dit que si nous vivons déjà ensemble, alors nous sommes au top de ce que je peux considérer comme une « relation durable ». Le mariage, pour un homme, c’est trois choses: c’est du folklore, c’est de l’argent dépensé, et c’est « après voyons, ma chérie, ça ne fait que TROIS ANS ».

Donc c’est à nous de vous épouser, pas à vous de brader votre si précieuse dignité pour un peu d’amour et un loyer moins cher.

Et à çà le dernier argument qu’on peut m’opposer se trouve dans les responsabilités, et on me dira que les hommes qui pratiquent à long terme le « viens on reste » ne sont pas sérieux, mais qu’après avoir vécu avec une femme ils peuvent finir par assumer leurs responsabilités et cetera, qu’il y a des garçons bien, et que tous ne sont pas comme çà. 

C’est face à cette supposition de votre part que j’opposerai cette simple question. Pouvez-vous parier votre vie future sur la confiance que vous avez en votre conjoint?

Je pense que oui. Car si vous ne pouvez pas le faire il est inutile même de penser à faire votre vue avec lui non? Et si donc vous pouvez lui faire confiance, alors pourquoi hésiter? Qu’est-ce qui vous empêche d’attendre qu’il fasse sa demande?

On considère souvent avec mépris une maman qui harcèle sa fille en lui demandant de « régulariser sa situation » auprès de ce que les gens appellent son « gars » -excusez l’archaïsme de l’expression. Mais quand on y pense, ce n’est pas forcément toujours par traditionalisme; parfois c’est juste tiré de  l’expérience passée, parce qu’elle ne veut pas vous avouer  que nous les hommes sont des sacrés opportunistes que la vie en mariage est assez difficile, et qu’il ne faut pas ajouter des problèmes à çà.

La conclusion de ce billet est donc que la pression sociale n’est pas toujours une mauvaise chose, et l’exemple un peu extrême qui a été choisi est un phénomène fréquent, classique, gênant, qui conduit à des souffrances terriblement troublantes pour la progéniture qui ressortira d’une union qui, aux yeux et Dieu et de la loi, est illégitime, n’ayont pas peur des mots.

C’est vrai qu’on était censé oublier les principes chrétiens mais vous saviez bien que c’était impossible. Je vous avais prévenu que ce serait pas agréable comme article.

En Bref, Une bonne femme n’est peut-être pas une femme mariée, mais une bonne femme n’est probablement pas en concubinage.

La phrase tient en moins de 140 caractères, vous pouvez même la tweeter si vous voulez.

Cet article a volontairement laissé tout un pan non traité, notamment les situations où les concubins ne sont tout simplement pas assez matures pour vivre une relation de mariage, l’éventualité même qu’un homme ou une femme ne désirent pas les liens nuptiaux par volonté épicurienne. De mon analyse ceux qui pensent ainsi devraient tout simplement se faire castrer pour éviter de mettre au monde des fils de p… Enfants illégitimes. Car n’oublions pas qu’un enfant né hors mariage peut souffrir, beaucoup. Et c’est une peine que seul Dieu peut guérir.

vous avez donc maintenant la parole, pour toutes réactions, impressions, ou acclamations, on ne sait jamais.

Vivez vous en concubinage, que pensez-vous de ce genre de relation? Quelles sont vos aspirations concernant le mariage? Quelle est votre situation face à l’amour? À la famille?

C’était la Chronique_dAD, et vous devriez penser à la chasteté.

Cet article a été écrit #En_Marge_Du_Tbc, pour le compte de l’épisode 01 de la saison 03, et vous pouvez vous rendre sur d’autres blogs ayant traité la même question pour observer d’autres points de vue en cliquant sur liens ci-dessous:

Le blog du petit écolier;
Le blog de Leyopar;
Le blog de Christian Tchoupe;
Le blog d’Élie;
Le blog Sans orientation fixe de Samantha;

Publicités

Publié par

7 réflexions au sujet de “Analyse subjective du concubinage.”

  1. Ad ouiiii tu as écrit! Heureusement qu’il a le « bref » au début hein….
    J’ai lu jusqu’a mon niveau et j’ai retenu ce que je d’accorise:

     » Donc si vous lui offrez gratuitement de vivre chez lui, avec lui, pour lui, pourquoi s’embêtera-t-il à dépenser pour obtenir quelque chose qu’il a déjà? Est-ce toi femme tu accepterais d’accoucher deux fois le même bébé juste pour « régulariser sa situation »? »  »

    je wandaaaa! Faut leur dire! Tu as déjà ta chose ‘gratuit’ pourquoi te précipiter à ‘payer’ pour???

    J'aime

  2. Compatriote, shin’yuu. brava.
    toi plus tchoupi, ca fait un documentaire plus ou moins bien foutu. même si un autre pan reste encore non traité. pour l’instant, je d’accorise l’idée d’ensemble « l’homme quittera son pere et sa mere […] et pas l’inverse » haha je l’ai pas vu venir, celui la.

    La grande question finale n’est donc pas si le mariage est mauvais ou pas, d’apres ton article, mais la partie avant : Qu’est ce qui differencie un couple chretien qui se frequente d’un couple qui « sort ensemble ». a part l’abstinence evidemment ?

    A te lire,
    Cordialement
    un geek sceptique, blasé, mais qui veut quand même se marier.

    J'aime

    1. Merci, mais tant que je n’ai pas reçu l’approbation de Tracy ou d’Armelle, mon article ne sera pas complet!

      Pour suivre avec le sujet que tu as soulevé, la question se trouve posée.

      J'aime

Et vous? Qu'en pensez vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s