Bonne Chance Charlie


image

VS

image

Ante Scriptum: L’auteur souhaite ses vifs

encouragements aux familles des victimes. Ayant lui-même vécu un deuil à un intervalle de temps assez proche du votre, il est relativement bien placé pour savoir qu’il ne peut vous comprendre, en ayant la décence de ne pas essayer.

Mes plus sincères condoléances.

……….

……….

……….

……….

*minute de silence*

……….

Wabidiboo, c’est la #Chronique_dAD, et je sais quelle est la question que tu te poses cher lecteur: Es-tu Charlie?

En effet, soit on est Charlie, soit on ne l’est pas. Les différents avis quant à cette question sont si divergents que pour s’y retrouver, votre serviteur s’est fait un devoir de classer les grandes lignes de pensée qui parcourent la toile, le paf, les bars les églises et tous ces autres hauts lieu de la liberté d’expression.

Tentative de description d’un attentat à Paris.

Pour les « non-charlistes », ceux qui défendent crocs et griffes qu’ils s’appellent Jérôme ou Ateba ou Dipita ou Ndedi ou Kolo Fata, Charlie n’est somme toute qu’une mascarade politique animée par des forces vives dissimulées derrière leurs tee-shirts floqués et leurs htags vicieux.

« Pourquoi en faire tout un plat chez nous alors? Quand Boko Haram a enlevé 200 filles ils ont fait quoi? »

Vous avez les non-charlistes je-m’en-foutistes bien sûr qui pensent que de toutes manières « c’est pour eux là-bas » mais dans l’ensemble les non-charlistes sont plutôt concentrés au sud de la méditerranée, et non au cas tu te poserais la question lecteur ce n’est pas parce qu’en Afrique on est habitué à la guerre que cet attentat ne nous atteint pas. Des coups de feu de ma vie je n’en ai jamais entendu qu’en jouant à Call Of Duty, donc ta réflexion raciste garde la pour toi.

Beaucoup d’Africains ne s’identifient pas à ce drame soit parce qu’ils ne peuvent peut-être tout simplement pas le comprendre *la liberté d’expression est inégalement repartie sous le ciel*, soit parce qu’ils se sentent lésés par le monde à un moment où les guerres sont trop fréquentes chez eux et pas assez chez les autres; quant aux autres non-charlistes, ils défendront des arguments politiques ou sociaux, liés à la surmédiatisation d’un assassinat de masse terrible transformé en foire aux dessins de mauvais goût. Ce sera légitime, ce sera leur choix.

Les Charlistes, eux sont plus nombreux, moins bruyants mais très subtils dans leurs approches.

Les Charlistes simplistes mettront en avant que « tous ces arabes il faut vraiment s’en débarrasser », et diront « musulmans » au lieu de dire « extrémistes ».

Ceux-là sont touchés, et peut-être en ont-ils marre de vivre sous la terreur, et ayant besoin d’une cible à accuser, choisissent la voie facile. La nature a horreur du vide, et la douleur aussi: si l’ennemi est difficile à voir, il en choisira un d’office. C’est tombé aujourd’hui sur l’islam, c’était tombé hier sur les juifs, un jour ou l’autre ça tombera sur les « blancs », comme sur les asiatiques brefs vous voyez où je veux en venir.

Les Charlistes artistes feront de jolis dessins, ceux-là sont les plus à craindre: un homme ça meurt, mais une idée est beaucoup plus tenace, et ce n’est pas parce que les charlots sont morts en exploitant à fond leur liberté d’expression que l’on doit retrouver à chaque porte de métro des caricatures de Mahomet ou de Jésus ou de Marine LePen *oui même elle* dans des positions peu glorieuses. Ce n’est pas par peur, mais par respect. Ils sont morts c’est vrai mais les charlots se definissaient eux-même comme étant d’un humour « bête et méchant ».

Prendre exemple sur eux pour leur courage est une chose, mais si ce courage n’était que de la pure connerie? Vous savez c’est très possible… Faut appuyer sur pause et prendre du recul, c’est évident. Liberté oui, égalité peut-être, stupidité, non certainement pas.

Il y a aussi les Charlistes blogistes, ceux qui compatissent pour le kif, qui changent leurs photos de profils et s’abonnent sur les pages officielles de Charlie Hebdo, achètent le polo officiel et/ou rédigent un billet voir deux sur un sujet dont il n’ont peut-être vraiment mais vraiment rien à faire. Bon pour ceux là l’analyse ne vaut pas plus qu’un twit, voir même moins:

« @adwondje vous pouvez me follow en appuyant sur le bouton à droite #NeMeJugezPas »

Plus sérieusement je dirai juste: ne jugez pas, Les followers ça se cueille pas sur les arbres.

Et quant à toi lecteur raciste ou désespéré, sache qu’en Afrique on a des xbox, des ordinateurs et même des i-phones pour ta gouverne.

Plus sérieusement, #PourCeux qui veulent répondre « c’est bien beau mais vous vous avez déjà fait quoi pour vos morts », un journaliste de la  scène Camerounaise, Cyril Bojiko, veut faire organiser en ce moment une marche de compassion envers les nombreuses vies gâchées  dans le nord du Cameroun, et il n’y a pas de DressCode donc les tee-shirts #JeSuisCharlie peuvent y trouver leur place.

C’était la #Chronique_dAD, et « je suis Ad », c’était mon idée.

Hâ oui j’oubliais: Et vous? Êtes-vous Charlie ?

Publicités

Publié par

Et vous? Qu'en pensez vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s