Les (in)intéressantes histoires de MissKongoss


ef13900c6ed163734f68d38a25e2b1e6_large Tentative de description de la série Gossip Girl   [Version camerounaise]   Wabidiboo, c’est la #Chronique_dAD, et par humour j’ai demandé dans un article précédent à ce que l’on me lance un défi, celui de rédiger un billet sur Gossip Girl Cameroun, ne me doutant pas que certaines lectrices me prendraient carrément au mot, et du coup me voici perdu dans mes souvenirs à chercher un quelconque rapport entre cette série et mes origines bantoues. Challenge Accepté, et au lieu d’en faire un long article fatiguant pour les yeux, je vous propose une mini-série de nouvelles s’étalant sur quatre épisodes que je vous livrerai ici tous les mois, mais attention : ceci est une œuvre de fiction, et toute ressemblance avec des personnages de mon entourage serait tout à fait fortuite.   Ou pas.   Sans plus tarder voici le premier épisode de la nouvelle sortie de Canal 2 Movie, adaptation de la série américaine Gossip Girl, elle-même tirée de la série de romans de l’auteur ******** :     MissKongoss, introduction.   Résumé: Blair Wofwof, représentation de l’image Camerounaise de la fille parfaite, peau sombre, catholique pratiquante, bonne élève et coqueluche de l’une des écoles privées les plus huppées de Douala, se trouve bien embêtée lorsque Serena Panther-Mouzong, son ex-meilleure amie, peau claire rebelle à la cuisse légère revient dans sa ville après quelques mois d’exil à Abong-Mbang, sa ville natale.   Blair en veut à Serena parce que cette dernière a commis, l’année dernière, le péché de fornication avec Nathan Ecke *c’est forcément un Sawa pour aimer les femmes comme çà*, fils du ministre du commerce, et ex-petit ami de Blair. Le jeune écervelé en est désolé, mais cela arrange bien les affaires de Charles Mbassi, [presque] meilleur ami de Nathan, et amoureux de Blair depuis longtemps déjà. Il compte d’ailleurs bien s’assurer que Nathan et Blair ne se remettent JAMAIS ensemble, quel que soit le prix à payer, puisque de toutes manières il est assez riche pour s’acheter un quartier résidentiel.   Serena est donc de retour à Douala, et elle a changé : elle ne laissera plus le temple de son corps se faire profaner par n’importe qui. La cigarette, les sorties nocturnes, tous çà c’est fini, et quel est le meilleur moyen de fêter sa nouvelle vie ? Refaire Exactement les mêmes bêtises qu’avant avec un total inconnu pauvre comme un clou rouillé ? Jackpot ! Voici donc Dan Infrais, jeune collégien au cerveau chargé non de testostérone mais de vieilles œuvres littéraires qui est séduit par la feuille banche de Serena [feuille blanche c’est pour dire que Serena est… stupide en fait]. Il tombe amoureux, et sa vie devient le sujet de moquerie N¤ 1 de « MissKongoss », une bloggeuse qui trouve drôle de partager les déboires du petit gratin des gosses de riche de la ville sur son site, aidée par tout individu disposant d’un appareil photo, d’une connexion internet, et d’un cœur noir de haine et rempli de jalousie.     Pause Pub.     Nos deux amoureux vivent un début de relation presque parfait, jusqu’au jour où Serena apprend une nouvelle terrifiante: Théodore Infrais le père de Dan et sa mère ont eu une aventure dans leur jeunesse, alors que celle-ci était déjà mariée à un entrepreneur occidental d’âge très très avancé, you know what I mean. La couleur claire de la peau de Serena avait levé le doute quant à la paternité de l’enfant, mais les faits sont là : coucher avec la fille d’une femme qui a couché avec son père, c’est une chose que Dan Infrais ne se résoudra jamais à faire, ce qui pousse Serena à garder ce secret pour elle, faisant promettre à sa mère de ne rien dire.   Par un concours de circonstances que je laisserai l’imagination du lecteur concevoir, Blair apprend la nouvelle, et met en marche un plan digne d’un épisode de Scandal pour préserver sa place de reine du lycée : -« Ne te fait pas remarquer, sinon ton petit copain risque de lire des choses qu’il n’est pas censé lire » Serena comprend le message, et tout va pour le mieux jusqu’au soir de la cérémonie de la rentrée des élèves du lycée Jamot. Une incroyable nouvelle vient bouleverser les certitudes de tout ce petit monde, faisant le bonheur de « MissKongoss », la bloggeuse mystère qui n’aura pas hésité à publier l’information.   Quelle est cette nouvelle qui trouble ainsi nos héros? Quelle est la véritable identité de MissKongoss ? Qui a imaginé ces horribles noms de famille ? Vous le saurez peut-être en regardant MissKongoss, série sponsorisée par la gamme de produits de beauté lalalaclair, laits et crèmes d’éclaircissement de la peau.   Lalalaclair, et ma peau devient claire, là là là.

Publicités

Publié par

3 réflexions au sujet de « Les (in)intéressantes histoires de MissKongoss »

Critiquez, partagez, commentez :)

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s