Influence: Le message ou le messager?

Le marketing d’influence a été très popularisé dans le monde en 2016, alors que dans le contexte africain peu semblent s’entendre sur les leviers qui le concernent. Parmi ces leviers, la nuance entre le message et le messager: à qui faisons nous plus confiance?

Pour une approche concrète du sujet dont nous allons parler, merci de lire cet article de Big Browser qui est un bon point de départ . Il explique en quelques mots que nous faisons plus confiance à la personne qui nous fournit un message plutôt qu’à son auteur. 

Bah oui. Il est bien connu qu’un bon kongossa* est directement relié à la crédibilité de celui qui l’émet.

En d’autres termes, nous, humains, sommes influençables, beaucoup plus que nous voudrions nous l’avouer. La partie logique de notre esprit, nous la chérissons tendrement depuis que les geeks premiers de la classe sont dans les top5 de Forbes et de Fortune Magazine. On voudrait bien être « rationnels », « cartésiens » et logiques dans nos choix.

Sauf qu’on ne l’est pas. 

D’après l’article les gens sont influencés par celui qui émet le message, plutôt que par le message lui même. Concrètement ça signifie que votre position ambiguë sur le droit du travail n’est absolument pas conséquente de votre esprit libéral, nope.
C’est juste qu’Emmanuel Macron est beau gosse.

Votre avis très tranché sur la France qui pille le Tchad? Rien de moins le charisme des présentateurs d’Africa 24. Et ainsi de suite.

Si nous sommes plus influençables par les gens que par les idées, c’est donc normal que certaines personnes aient assez d’impact sur nous pour être considérées comme des influenceurs. Ceci dit une conséquence plus profonde de ce sujet apparait ailleurs:

Si, plus que la cohérence du message, c’est le charisme ou le charme qui feraient l’influence, ça signifie qu’il faut, pour concaincre, passer plus de temps devant le miroir que devant ses livres.

Aouch. Kim Kardashian avait donc raison.

Le concept d’influenceur est une conséquence directe de notre tendance à croire le messager plus que le message. Avec cette propriété humaine, couplée à la recrudescence de l’information sociale digitale, nous arrivons à un questionnement.

Qu’est-ce qui est plus fondamental :

La cohérence du message lui même?

Ou plutôt  la cohérence entre le message et celui qui le porte?

Je voudrais tellement que ce soit le premier cas mais… Entre nous, on en doute un peu.

Plus loin encore, quand on entre dans les applications de ce principe, plusieurs portes de sortie s’offrent:

Premièrement cela signifie quelque chose de fort pour nos petites entreprises à forte composante technologique et à budget de communication zéro. Leurs produits sont difficilement adoptés à cause des réticences de nos compatriotes à utiliser les canaux digitaux qui leurs sont inconnus. Alors dans leur com il faut peut être solliciter quelques promoteurs influents plutôt que d’expliquer sans cesse comment marche cette superbe application pour trouver des toilettes en ligne. 

Il faudrait insister sur les temoignages d’utilisation plus que sur les preuves factuelles, exploiter l’image d’égéries crédibles plutôt que de dépenser des sommes colossales pour la consolidation d’une marque dans l’esprit de leurs cibles. Htag Eto’o Peut. Origin. Opur.

Ceci dit, ce propos n’invalide pas l’impression de mépris qui pèse sur le marketing d’influence, considéré par certains comme de la pure poudre aux yeux. Le mot « influenceur » sonne souvent creux dans les débats. « l’influencer relationship management » *c’est comme ça qu’on l’appelle il parait* est vu comme une mode qui passera, comme la messagerie blackberry ou les jeans taille basse. En même temps c’est compréhensible, ma mère m’a assuré qu’elle n’achèterait jamais un frigo vu sur internet, même si Roger Milla en personne venait le lui livrer.

Alors. Influence: Message? Messager? C’était la chronique d’Ad.

Carambar ou l’humour social digital #1

Étant un gros fanatique de campagnes réussies dans le monde, je me propose de vousfournir ici quelques morceau choisis d’exemples drôles de campagnes digitales plus ou moins reussies et aujourd’hui nous allons commencer par Carambar.

​J’ai pioché cet exemple dans un article de Théo Martin sur le blog de l’agence SpotPink : Celui de l’entreprise de bonbons Carambar qui annonce le jeudi 21 mars 2013 qu’elle supprimera ses fameuses blagues pour les remplacer par des messages éducatifs. Elle annonce quelques jours plus tard, le 1er avril pour Être exact qu’il s’agissait d’une opération de communication, lance en même temps le hashtag #cetaituneblague, explose les records avec 50 000 tweets et 13 000 mentions « j’aime ».

C’est L’équivalent de plus de 12 fois l’impact digital des élections MissBiopharma qui étaient pourtant passées en Tendance au Cameroun.

Plus:

Un article détaillé de Big Browser sur la campagne

Vous pouvez aussi jeter un oeil à leur vidéo désopilante ici, dans laquelle ils expliquent comment faire un blague à tout un pays: 
https://youtu.be/4qEGCN5j3qE

Découvrez votre personnalité #1

Sur internet la spécialisation est la clé, malheureusement, savoir ce qu’on veut n’est pas aussi simple qu’on pourrait le croire. Si vous avez un problème pour mieux vous orienter, vous verrez ici un des meilleurs tests de personnalité pour vous découvrir et définir votre positionnement par rapport à vos orientations sociales, académiques, professionnelles.

Continuer la lecture de Découvrez votre personnalité #1

Le retour du Nokia 3310 est-il pensé pour l’Afrique?

Image Nokia 3310 version 2017

Nous avons tous passé des heures entières devant Snake niveau 9, nous avons tous crié de surprise lorsque ce téléphone bleu métallisé tombait de trois étages, sans aucune séquelle. Le Nokia 3310 est revenu. Peut-être même qu’il est revenu pour nous.

Continuer la lecture de Le retour du Nokia 3310 est-il pensé pour l’Afrique?

Excuses publiques

Wabidiboo, c’est la chronique d’Ad, ça fait maintenant trois mois que je n’ai rien publié. Je vous dois, pour cela, indubitablement, des excuses, des explications et des promesses. Dans cet ordre. Mais ne vous inquiétez pas, le sujet va vous concerner si vous aussi vous avez des travaux sur le feu que vous laissez chômer.

Continuer la lecture de Excuses publiques